Enfant j'ai souvenir d'être perdue, mes jambes me soutiennent à peine, je tombe souvent.

L'impression d'être absente de ce monde, de rien y comprendre. Sans le savoir, je passe des heures à méditer, recluse dans ma chambre de jeune fille dans l'antre d'une prison dorée. 

Je grandis, je me tais, je rage, j'exulte parfois et j'observe beaucoup.

Puis je plonge dans cette frénésie que la société impose ...avec notre accord : travail, mariage, enfant, divorce...j'insiste : remariage, enfants et séparation.

Tout au long de ce parcours, je fais des choix et de belles rencontres dont notamment celle avec le Yoga.

Alors installée en Haute-Loire à la campagne - à 1000m d'altitude, dans la rigueur de l'hiver - le yoga vient me chercher, il y a bientôt vingt ans. Une rencontre directe, intense : 

« Etre allongé(e) sur le sol comme un cadavre étendu sur le dos, c’est Savasana. 

Savasana dissipe la fatigue et apporte à l’esprit le repos ».

Les vannes s'ouvrent, je pleures sans pouvoir m'arrêter. J'apprends quelques années plus tard, lorsqu'il vient directement m'interpeller, qu'il s'agit de la posture d'éveil de RAMANA MAHARSHI. Je découvre son enseignement : "Qui suis-je ? " Une magnifique invitation à l'introspection. 

Un révélateur de ce que j'ai au plus profond de moi, cette certitude que je ne suis pas un corps humain venu sur terre pour faire "Metro-Boulot-Dodo". 

S'en suit :

Entre autres....

MERCI, MERCI MERCI infiniment.

Et puis il y a le grand saut : 2020 en période particulièrement propice à l'élévation de conscience, je rencontre Stéphane AYRAULT.

Par son intermédiaire, je découvre des enseignements vivants et joyeux; non seulement celui de son maître Sri Sri RAVI SHANKARmais aussi la pratique de Julie THEROND dont l'approche confirme ma prise de conscience : l'état de yoga ne s'enseigne pas, il se transmet. 

 

Tous les jours j'apprends, j'avance et je remercie toutes ces belles personnes qui suivent le mouvement de la vie avec moi, celles que je ne fais que croiser, plus ou moins longtemps, celles qui me font confiance pour les accompagner dans leur recherche d'harmonie, celles qui partagent mon quotidien, qui m'accompagnent et me font grandir chaque jour sur le chemin. Et notamment ces personnes auprès desquels j'ai joué ce rôle de mère et qui ont été sans doute mes plus grands enseignants. 

Ma dernière rencontre en date avec Jérôme DAVID de "Dialogue avec le Vivant" me conforte dans ma destinée; je suis là pour cela : guérisseuse qui, émergeant des méandres de la vie, crée, maintient et dissout. 

Je me reconnais enfin dans ce que je suis et j'ai à coeur de partager, de transmettre, d'accompagner, d'aider et de célébrer l'AMOUR que nous sommes. 

Hari Om Tat Sat.