Rechercher

Faire table rase du passé ?

Dans ce blog, je souhaite vous accompagner dans la mise en lumière de vos expériences.

Personnellement j'ai sous-estimé le pouvoir de mes aventures - oui nous pouvons les appeler ainsi !- dans un sens comme dans l'autre. Minimisant ce qui m'était arrivé, disons de désagréable, tout autant que ce qui me réjouissait.


Aujourd'hui aux regards de ces différents évènements de nos vies, j'aimerai évoquer avec vous ce questionnement : "Peut-on faire table rase du passé ?"


Mon esprit tranchant a tendance de suite à dire un "oui..." puis rapidement ajouter un "mais". Alors pour éviter le piège de l'analyse telle qu'elle nous a été imposée sur les bancs de l'école, j'opte pour une écriture spontanée. Et je vous invite à en faire de même avant de me lire.

Posez vous quelques instants, un papier et un crayon, prenez une profonde respiration. Lancez le chronomètre 10 min pour écrire spontanément ce qui vous vient en écho à cette question : Peut-on faire table rase du passé ?


Mon expérience m'amène à penser que la volonté de faire table rase du passé est une sorte de déni. Pour avoir occulté différents pans de mon existence avec ce fameux vide de mon enfance dont je n'ai aucun souvenir. Une sorte de déni protecteur.

Je fais sans doute table rase du passé car la douleur qu'il engendre est trop grande pour être supportée. La vie me permet de me rendre compte que je ne suis pas en accord avec mes aspirations. Alors le passé se révèle petit à petit presque à dose homéopathique afin d'intégrer ce qu'il contient qui a besoin d'être transformé. J'aime croire que tout cela est millimétré en terme de timing. Cela arrive lorsque la personne est capable d'accueillir l'information et de la transformer. Et une fois que cela est fait il est possible ...et peut-être même que cela se fait naturellement de faire table rase du passé. Comme un nettoyage de karma. Il n'y a plus de traces. Puis parfois la vie revient nous dire....eh eh il y a encore quelques miasmes ou bien "eh eh tu as fait table rase du passé mais tes actions ,ton mode de fonctionnement en sont toujours emprunts".

Alors il faut recontacter le passé pour accueillir cette part d'ombre qui se maintient en nous. Là aussi j'aime à penser que cela arrive à un moment où c'est possible pour la personne car cela provient ou génère en général de gros bouleversements dans la vie : une maladie, un divorce, une perte d'emploi, un deuil....etc. Autant dire que le moment est venu de choisir de faire table rase du passé, consciemment, en actant dans mon incarnation une démarche, une posture avec amour.

Concrètement dans ma vie ce fut, notamment ce qui a conditionné toute mon existence : l'abus de mon père et ces années de paroles blessantes et de comportement manipulateur sous couvert d'une belle image familiale vivant confortablement.

Il m'a fallu des années pour le découvrir : l'information m'est parvenue aux alentours de la quarantaine. Il m'a fallu encore des années pour comprendre que ce que je vivais avait été "calé" sur ce que cette situation avait généré en moi : un esprit de vengeance vis à vis du masculin.

A 55 ans je me retrouve dans une situation familiale terne et je prends la mesure de mon choix 20 ans plus tôt qui s'est retourné contre moi au final, me privant de la douceur d'une relation intime.


Aujourd'hui, j'honore ce parcours, cette décision qui m'en impose une autre de tout mon corps de tout mon coeur. Prendre ma vie en main de façon libre en faisant table rase du passé afin qu'il ne serve plus que de signal d'alarme et non plus de boussole.


26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout