Rechercher

Le verbe créateur (1er volet)

Dernière mise à jour : 15 juin

Je voulais écrire. Ma propre réflexion sur le pouvoir du verbe, les mots qui créent des maux. Pour cela j'ai replongé dans une lecture. Celle d'Omraam Mikhaël Aïvanhov. Alors l'envie me passe. Que dire de plus ? Comment le dire mieux ? Seule mes expériences font le pont. Ai-je envie de les raconter ? Ce serait blablater, résider dans ce passé qui a été. Ce qui m'intéresse est le moment présent. Alors j'ai le plaisir d'être Passeuse. Transmettre les enseignements de nos prédécesseurs.



LE POUVOIR DU VERBE d'Omraam M.A

(...) l'homme peut le (le pouvoir créateur du verbe) retrouver, mais à condition d'entreprendre un travail de transformation intérieure. Ce travail commence par la maîtrise de ses pensées et de ses sentiments. Car on peut définir le Verbe comme la synthèse de toutes les expressions de la vie intérieure, de toutes les émanations produites par les pensées, les sentiments, les désirs. Le Verbe est un projet de manifestation, et la parole, comme le geste, comme le regard, n'en est qu'une des traductions possibles. Mais pour le moment nous nous arrêterons uniquement sur la parole.

Les pensées, les sentiments, les désirs créent tout d'abord les choses dans le monde physique, puis la parole les concrétise selon certaines lignes de force autour desquelles des particules de matière viennent s'ordonner. C'est ainsi qu'agit la parole; même si elle n'est qu'un pâle reflet du Verbe divin qui a créé le monde, l'existence entière est là pour nous révéler ses pouvoirs. Dans combien de circonstances on attend seulement un mot pour agir ! Et quand ce mot arrive, quelque chose se déclenche. (...)

La parole peut être comparée au canon d'un fusil, et la pensée ou le désir à la poudre.

Le canon donne la direction, et la poudre la puissance. Celui qui veut devenir un véritable mage blanc doit nourrir en lui des pensées et des sentiments imprégnés d'une grande lumière, d'un grand amour et ensuite par sa parole leur donner une orientation divine. C'est alors que cette parole fait des merveilles, sur lui-même d'abord, puis sur les autres et sur sa nature entière .


Une bénédiction est-elle efficace ? Cela dépend de celui qui la donne et de celui qui la reçoit. Le mot bénir signifie littéralement : dire de bonne choses, dans le sens de prononcer des paroles qui apportent le bien. La véritable bénédiction ouvre donc un canal pour faire descendre sur la terre les influences du ciel. C'est un acte de magie blanche. Mais cet acte n'a d'efficacité que si l'homme qui l'accomplit est désintéressé, pur, maître de lui. Quant à celui qui reçoit cette bénédiction, il doit être au moins réceptif, désireux de s'améliorer et de travailler pour la lumière. Si ces conditions ne sont pas remplies, évidemment la bénédiction reste un geste vide de sens. Malgré cela, il est toujours bon de garder ce rite dans l'espoir qu'un jour les humains, prenant conscience de ce qu'il représente, en feront une parole et un geste véritablement bénéfiques. - Mon commentaire : cela me rappelle un enseignement de Stéphane Ayrault, maitre80 en la matière ! considérer notre incompétence à dire du bien sans intérêt, puis s'engager à acquérir cette compétence, jusqu'à force de répétition cela devienne une habitude.


" Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu"


Les humains éviteraient beaucoup de difficultés, beaucoup de souffrances, s'ils savaient comment appliquer cette phrase dans leur vie. Vous direz : "mais comment ? Elle est tellement abstraite, tellement difficile à comprendre, comment pouvons nous l'appliquer? " Eh bien justement c'est parce que vous ne cherchez pas à l'appliquer qu'elle reste abstraite et difficile à comprendre. "Mais alors que devons-nous faire ?" Simplement apprendre à accompagner les actes de votre vie quotidienne avec le Verbe.

Vous regardez le soleil se lever....au lieu de laisser vos pensées vagabonder dites : "Comme le soleil se lève au dessus du monde, que le soleil de l'amour se lève dans mon coeur, que le soleil de la sagesse se lève dans mon intelligence, et que le soleil de la vérité se lève dans mon âme et dans mon esprit!"

Vous pouvez aussi utiliser les périodes de la lune croissante et de la lune décroissante. Pendant la période de lune croissante, vous dites : "Comme la lune se remplit, que mon coeur se remplisse d'amour, que mon intellect se remplisse de lumière, que ma volonté se remplisse de force, que mon corps physique se remplisse de santé, de vigueur!" Et pendant la période de la lune décroissante, vous faites l'exercice inverse, vous vous concentrez sur certaines faiblesses, certains défauts dont vous voudriez vous débarrasser et vous dites :"Comme la lune décroît, ...etc." Mon commentaire : vous pouvez ajouter à la fin de votre phrase "....même si je ne sais pas comment faire". Méthode ho'oponopono qui permet de calmer le mental qui veut faire. il n'y a rien à faire, cela se fait.


Quand le vent souffle en chassant les nuages et les impuretés de l'atmosphère, demandez au souffle de l'esprit de chasser vos mauvaises pensées et vos mauvais sentiments, ainsi que toues les miasmes qui pèsent sur le monde.

AU PRINTEMPS, quand apparaissent les premières feuilles et les premières fleurs, penchez vous sur elles et dites: "Comme toute la nature s'épanouit, que tout mon être s'épanouisse et fleurisse, que toute l'humanité vive dans l'éternel printemps!" Vous prononcez ces paroles et toute la nature est là pour vous aider.

Ainsi vous devenez un mage blanc, vous devenez un fils de Dieu et sans cesse, par la parole créatrice, la parole qui a créé le monde vous créez partout un monde nouveau, votre monde.

Mon commentaire : j'écris ces mots alors que nous sommes au printemps et qu'une tempête de neige s'est invitée en ce 1er avril ! l'occasion de percevoir qu'il y a des endroit où le printemps arrive plus tôt et d'accueillir ainsi le rythme de chacun.


"Au commencement était le Verbe...Toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans lui."

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'été tire à sa fin. Le climat annonce la rentrée. J'ai vécu ces deux mois consciente d'une fin . Oui je savais que c'était le dernier été que je vivais dans la maison que j'avais chérie pendant 15 an