top of page
IMG_1181_edited.jpg
Rechercher

SATURNE en POISSON

Hier j’ai eu la chance d’écouter le bulletin d’équinoxe de printemps 2023 d’Arouna Lipschitz.

Il commence ainsi « Vous n’allez pas aimer ce que j’ai à vous dire ». Arouna est une amoureuse alors lorsqu’elle dit cela je ne m’inquiète pas, c’est profondément bienveillant.

Et personnellement j’ai adoré ce qu’elle a dit et je vais vous raconter pourquoi.


En substance les 2 ans et demi à venir sont costauds. Pas question de la légèreté du printemps, les p’tits oiseaux qui chantent, les fleurs qui poussent...etc.etc. Bien sûr cela a lieu mais d’une tout autre manière .

Alors en quoi ces années à venir vont être bousculantes? Encore ! En le fait que le vieux a été évincé et que les outres, nous ! - ont été renouvelées. Comme le dit si bien Arouna :


LE MONDE n’est PLUS PAREIL et NE SERA PLUS JAMAIS PAREIL.


Tout a changé. Il s’agit alors de switcher aussi nos habitudes, nos façons de penser, de relationner...TOUT absolument TOUT pour remplir nos nouvelles outres, notre nouveau moi.

Car comme disait notre ami commun il y 2000 ans « On ne peut pas mettre de vin nouveau dans de vieilles outres » Arouna met à jour cette parole en disant « On ne peut pas mettre de vieux vin dans de nouvelles outres ». Sinon ? Ben c’est le B….l !


Pour le moment Mars est actuellement en Gémeaux. Problème de communication, mal-entendus. Mais il entre en Cancer. A voir plus loin ce que cela veut dire.


Mais surtout c’est SATURNE qui est entré en POISSON.

Ah Saturne. Le vieux sage. Un peu rigide. Pas très drôle. Saturne indique qu’on arrive dans une impasse. Il est le régent de l’intelligence.

Saturne est lié au karma. TOUT ce QUI est en lien avec la FAMILLE.


Le remède se trouve toujours à côté du poison rappelle Arouna. Mars entre en Cancer, signe de la famille et cette combinaison nous propose donc de pacifier nos relations familiales, les relations avec nos proches, notre entourage jusqu’à la famille élargie : l’humanité tout entière. (Ça c’est moi qui l’ajoute !!)


Sur un plan plus universel : CHANGEMENT DE PARADIGME SPIRITUEL obligatoire avec

PLUTON en verseau qui met la pression pour changer.


Voilà en résumé le bulletin peu réjouissant.

Alors je viens vous rassurer. TOUT VA BIEN.


Non non ! pas la méthode Coué « je vais bien, tout va bien ». Tout va VRAIMENT bien.

Pourquoi puis-je m’avancer là-dessus ?

Eh bien « mes zamis...mes zamis i e le jour d’aimer est arrivé » (Merci Jean-Louis Briolet pour ce remaniement de la Marseillaise en Fraternaise. Il tombe à point. pour ceux et celles que cela intéresse voici le lien pour l'écouter : https://www.youtube.com/watch?v=0sB8EerDvN0


Qui suis-je pour vous dire cela ?

Eh bien juste une personne qui vit depuis plus de 50 ans avec Saturne en Poisson !!!

Eh oui. Alors autant vous en faire profiter : au moins je n’aurai pas vécu tout ça pour rien.


Durant presque 40ans... j’ai cherché cherché cherché, ce qui m’a tout appris j’en conviens mais qui n’a franchement pas été drôle tous les jours, je l’avoue aussi. Jusqu’à ce que je m’arrête, que le grand sage qu’est Saturne , après m’avoir laissé des années farfouiller dans les karmas, les vies antérieures, à chercher le sens de tout cela m’amène à me poser les bonnes questions. Alors je vais vous transmettre l’essentiel de son enseignement en vous épargnant les détails de ma vie, qui somme-toute a peu d’importance.


La plus grande des leçons :

"Quoique tu fasses, quoique tu veuilles, « cela » se fait à travers toi et c'est souvent bien différent de ce que tu dis vouloir."


Ok pas de libre-arbitre alors ? NON. Enfin si. Mais il a eu lieu sur un autre plan et nous l'avons oublié.


Allé pour les mentaux réfractaires, accordons-nous un seul choix qui n'en est pas, mais plutôt une responsabilité : la manière, l’état d’esprit avec lequel tu vis ce que tu vis.


J’ai écris il y a quelque mois un article « Faire table rase du passé ». Je présentais alors déjà qu’il n’y a plus rien à nettoyer, plus rien à transformer. Que vous en ayez eu conscience ou pas, cela s’est fait. C’est fini. Plus rien à faire. A dire. A penser. Nous sommes maintenant libres d’Être tout simplement.


Mais beaucoup d’entre n’osons pas sortir de la cage doré dans laquelle trop longtemps nous avons été enfermés. Maintenant que les portes sont ouvertes nous ne savons plus. Nous ne savons plus être fous. Nous ne savons plus être ce jeune enfant qui faisait fi des obstacles, cette période durant laquelle la vie coulait.


Alors aujourd’hui la proposition est la suivante.


Table rase a été faite du passé. Quelle nouvelle table je dresse ? Qu’est ce que je mets sur table maintenant. Quel est le plat que je vais servir et partager ?


Il faut du temps pour accepter qu’un bon guerrier ne fait pas la guerre : il œuvre pour la paix.

Mais il fait la guerre lorsque c'est nécessaire, et elle l’a été.

Et je perçois en mon for intérieur, grâce à mon expérience qu'elle a TOUJOURS été faite avec et pour l’Amour. Je sais c’est déroutant. Mais au plus loin que je me souvienne, j’ai ce sentiment d’amour chevillé au corps et au coeur. Cela me le déchirait parfois d’agir comme j’agissais et pourtant cela se faisait car cela devait se faire ainsi.


Faire table rase correspond pour moi à la sainte colère de Jésus.

Aujourd’hui c’est fini. Alors qu’est ce que l’on fait ?

Rien. Contentons-nous d’être, d’observer comment « ÊTRE » se manifeste à travers nous.


Une nouvelle façon de relationner. Avec soi-même et avec les autres.

La manière dont je sensationne. Un verbe créé de toute pièce par un ami d’Arouna – pardon pour l’oubli de son nom. J’y vois l’occasion de sortir du ressenti-ment !


Alors je fais mien ce terme de « sensationner » ou comment j’entre en relation avec mes sensations, comment je laisse la sensation d’Amour m’envahir, me remplir.


Fermez les yeux un instant...après avoir lu la consigne !! juste se laisser être inspiré par un souffle d’amour. Qui nous pénètre, qui nous remplit. Et laisser l’expir nous élever en amour depuis les pieds jusqu’au sommet du crâne. Et là l’expansion opère, rien à développer. Cela se fait. Deux, trois profondes respirations. Puis rouvrez les yeux pour continuer de lire !!! Y’en a plus pour longtemps.


Voilà. Plus de 50 ans de partenariat, croyez moi sur parole : Saturne en poisson est une bénédiction, vraiment. Elle amène à la compréhension de ce qui est.

Et ce qui est aujourd’hui c’est une table rase, une nouvelle outre.


Nous avons repris notre souveraineté dont il a beaucoup été question ces dernières années.

Maintenant il s’agit de responsabilité, d’autonomie, d’action juste en portant notre attention sur ce que nous voulons et nous engager à le nourrir pour dresser une nouvelle table à notre image, celle de l’Amour.


Et aussi curieux que cela puisse paraître, il y a juste à se laisser porter par le flot de la vie.

Imaginez : nous venons de passer une cascade gigantesque, interminable, nous avons bu la tasse, été choqué et maintenant l’eau est calme et fluide, notre corps glisse tranquillement.


Ce qui m’amène pour finir à cette deuxième grande leçon la plus ...y’a pas de mot. Peut-être l’ultime leçon. Celle liée à l'ILLUSION DE LA SEPARATION –Il m'en aura fallu des séparations sur ce plan terrestre croyez-moi. Et des tout autre que celles liées à la mort. ...enfin celle que l'on appelle le plus couramment ainsi, le départ de ce plan terrestre. Non il s'agit de toutes ces petites morts dont je faisais référence dans mon mémoire "Drashtu le témoin fidèle et neutre" il y a maintenant plus de 10 ans. Il y en a eu bien d'autres séparations depuis. Elles m'ont toutes rapprocher de la vérité. La non séparation.

Bref.


Pour l’illustrer voici la jolie histoire du poisson qui voulait connaître l’océan.

J’vous la fais courte et avec mes mots !!

Le fervent petit poisson veut connaître l’océan. Alors il se met en chemin et cherche, il cherche et cherche encore. Il s’épuise, il pleure, il souffre de ne pas y parvenir. Jusqu’à ce qu’il rencontre un enseignant digne de ce nom qui lui a été recommandé :

Tout heureux il fait face à ce sage, somme toute assez insignifiant - il s’attendait à trouver un molosse à la barbe blanche, mais bon, il lui fait part néanmoins de sa quête :

- « Oh maître comment connaître l’océan ?

- Ah mon petit ! pour connaître l’océan il faut te mouiller »

- Et comment je fais pour me mouiller ?

- Rien, lui répond le maître. Tu n’a rien à faire mon enfant.»


PEACE and LOVE

Vis l’instant présent, dans la simplicité du coeur.


Pour vous servir « Vas & Ris »

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page